Comprendre les états financiers d’une organisation

Finances

Written by:

Les états financiers d’une entreprise permettent de connaître la situation financière d’une entreprise à un instant donné, grâce à différents documents. Cet article vous aidera à mieux comprendre les états financiers d’une organisation, avec une définition simple, et les bases pour savoir lire les états financiers.

États financiers – Définition

Les états financiers permettent aux membres du conseil d’administration et dirigeants de prendre des décisions, au vu d’une information complète et fiable, et de fournir aux tiers une image fidèle de la situation financière d’une entreprise.
Il existe trois principaux types d’états financiers qui reflètent la situation économique d’une entreprise sous différents aspects :

  1. le bilan comptable qui présente une photographie des biens (l’actif), des dettes (le passif), et des avoirs des actionnaires ou des associés (les capitaux propres) de l’entreprise au terme de l’exercice écoulé.
  2. l’état des résultats (ou compte de résultat) qui recense les recettes (les produits) et les dépenses (les charges) sur un an.
  3. l’état de l’évolution de la situation financière qui fournit des informations quant aux activités d’exploitation, de financement et d’investissement de l’entreprise

Le bilan comptable

Le bilan comptable, obligatoire pour la plupart des entreprises, est un élément très important des comptes annuels. II représente l’état du patrimoine de l’entreprise à la date de son établissement. Pourtant, il est parfois mal compris ou pas analysé par les chefs d’entreprise. Pour vous aider, voici ce qu’on retrouve dans un bilan comptable et comment procéder à sa lecture.
Le bilan comptable comporte les éléments actifs et passifs de l’entreprise. C’est dans ce bilan que l’on retrouve généralement les immobilisations, les créances et les dettes de l’entreprise, la trésorerie et les capitaux propres.

L’actif du bilan comptable comporte:

  • Les immobilisations – On retrouve notamment dans cette catégorie d’actif : les terrains, les immeubles, le fond ou les fonds de commerce, les machines, le gros outillage, les véhicules possédés, le gros matériel informatique, le mobilier, les logiciels, les sites internet, les licences, les brevets, les marques, les titres financiers et les cautions.
  • Les stocks de marchandises, de matières premières et les éventuels travaux en cours.
  • Les créances clients qui sont encore dues à l’entreprise à la date d’établissement du bilan comptable.
  • La trésorerie, avec les comptes bancaires, les valeurs mobilières de placement (VMP), les autres placements de trésorerie et les valeurs en caisses, que l’entreprise détient à la date d’établissement du bilan comptable.

Le passif du bilan comptable comporte:

  • Les capitaux propres de l’entreprise, où l’on retrouve notamment le capital social (lorsqu’il s’agit d’une société), le compte de l’exploitant (pour les entreprises individuelles), les réserves (réserve légale, réserves statutaires et autres réserves), éventuellement les primes d’émission et le report à nouveau, ainsi que le résultat de l’exercice.
  • Les dettes financières avec deux éléments principaux : le montant des emprunts bancaires restant dus et les comptes courants d’associés.
  • Les dettes fournisseurs, fiscales et sociales qui sont encore dues par l’entreprise à la date d’établissement du bilan comptable.

Lire les états financiers

Lire un bilan comptable

La lecture du bilan comptable n’est pas très compliquée, il faut être capable :
de comprendre ce que contient les principaux postes (ce qui a été décrit ci-dessus) et notamment ceux qui sont significatifs, c’est-à-dire avec des montants importants,
d’analyser le bilan comptable, en se posant par exemple plusieurs questions clés et en s’intéressant à quelques indicateurs financiers, par exemple :

  • Comment sont financés les investissements à long terme ? Dispose-t-on en contrepartie de ressources financières à long terme comme le capital social par exemple ?
  • Les créances à court terme permettent-elles de couvrir les dettes à court terme ? La trésorerie de l’entreprise permet-elle de financer la différence ?
  • Les capitaux propres de l’entreprise sont-ils solides ? Comment évolue-t-il par rapport à l’exercice précédent ?
  • Que représentent les dettes financières de l’entreprise par rapport aux capitaux propres ? Qu’ont-elles permis de financer en contrepartie ?

Comment lire, comprendre et interpréter un compte de résultat ?

Le compte de résultat est un document économique permettant de voir combien l’entreprise a fait d’affaires sur une période appelée exercice comptable et si, au final, elle en a retiré un bénéfice ou une perte.

Contrairement au bilan comptable qui récapitule le patrimoine d’une entreprise et ses variations depuis la création de l’entreprise, le compte de résultat ne s’intéresse pas au passé mais uniquement à l’année qui vient de s’écouler. Il permet de recomposer et de comprendre la formation du résultat en recensant les produits et les charges de l’année et en les comparant selon leur nature (courante, financière, exceptionnelle).

L’état des résultats peut également servir de base pour établir les budgets des années à venir en intégrant les évolutions liées à la conjoncture (augmentation des prix de matières premières, du coût de la main d’oeuvre etc) et aux décisions managériales comme par exemple des embauches ou au contraire des suppressions de postes, des changements de locaux, l’ouverture ou la fermeture d’un service.

Le compte de résultat est constitué des catégories suivantes:

  • Ventes nettes
  • Frais variables – fabrication
  • Frais variables – vente
  • Contribution marginale
  • Frais fixes
  • Bénéfice d’exploitation
  • Bénéfice net

Analyser la solvabilité de l’organisation

L’état de l’évolution de la situation financière constitue un indicateur des flux de trésorerie d’une entreprise provenant des activités d’exploitation, de placement et de financement. Il permet :
de récolter des informations sur les comptes débiteurs et créditeurs,
de suivre les achats et ventes d’immobilisations,
d’examiner les modes de financement des achats et le remboursement des dettes.

Ces éléments contribuent à évaluer la liquidité et la solvabilité de l’entreprise, et de déterminer sa capacité à s’autofinancer et à rembourser ses dettes.
La production annuelle des états financiers ne permet pas seulement de satisfaire à une obligation légale. Elle fournit des données économiques relatives à l’état et l’évolution de l’entreprise, qui aident le dirigeant à prendre des décisions éclairées, et donne une image fidèle et complète de la situation de l’organisation aux tiers.

Objectifs des états financiers

La loi impose aux compagnies l’obligation de présenter au cours de l’assemblée générale annuelle les états financiers de l’exercice clos. Les membres du conseil d’administration disposent d’une photographie de la situation économique de l’entreprise et d’un bilan sur l’année d’activité écoulée.

Les états financiers fournissent :

  • l’actif et le passif de l’entreprise
  • les produits
  • les charges.

Mais les états financiers présentent également d’autres utilités :

  • ils aident le dirigeant à prendre des décisions éclairées ;
  • ils servent de base d’établissement du prix lors d’une cession ;
  • ils permettent aux investisseurs et prêteurs d’analyser la situation de l’entreprise avant de décider d’injecter des fonds ou de financer le développement de l’activité ;
  • ils appuient une réclamation d’indemnité d’assurance en cas de rupture d’activité liée à un sinistre.

One Reply to “Comprendre les états financiers d’une organisation”

  1. […] un sentiment de sécurité. Il dresse un bilan précis de vos comptes. Il sécurise la gestion de vos finances et vous préserve ainsi de bien des erreurs. Il réfléchit sur des stratégies pouvant vous […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.