Comment rester en sécurité lorsque vous utilisez un EPI ?

Sécurité

Written by:

Le Code du travail définit les EPI comme étant des dispositifs ou moyens visant à protéger une personne des risques susceptibles de menacer sa sécurité ou sa santé. En effet, le port d’équipements de sécurité se révèle obligatoire pour exercer de nombreuses activités, notamment sur les chantiers. Voici quelques précautions à prendre pour rester en sécurité lorsque vous utilisez un EPI.

Assurez-vous d’avoir l’EPI spécifique requis pour votre travail

Pour commencer, il s’avère judicieux d’énumérer les 3 catégories de risques professionnels. Ceux-ci sont en effet classés selon leur gravité. Dans la première catégorie, on trouve ainsi les agressions superficielles qui peuvent être mécaniques, physiques ou chimiques. Les chocs sont ici légers et sans gravité. La deuxième catégorie inclut les agressions graves risquant d’impacter les fonctions vitales. Quant à la troisième, elle comprend les risques professionnels susceptibles d’entraîner la mort, comme une chute. Autrement dit, le choix de l’EPI (Équipement de Protection Individuelle) se fera en fonction des risques liés à l’activité du travailleur. Le mieux reste de consulter un spécialiste et revendeur d’équipements de protection individuelle, afin d’identifier les besoins de sécurité sur votre chantier. C’est à l’employeur de fournir à chacun de ses ouvriers un EPI compatible aux risques auxquels il est exposé.

Inspectez tous les équipements EPI avant chaque utilisation

Selon les secteurs, les employés peuvent être exposés à des températures très basses ou à des projections de métal en fusion, ce sont les risques thermiques. Les risques chimiques se traduisent, quant à eux, par l’inhalation de vapeurs toxiques. Les risques électriques sont engendrés par la manipulation d’éléments sous tension. À ceux-là s’ajoutent les risques mécaniques tels que les coupures, les projections oculaires et les chutes.

EPI équipement protection individuel chantier

Il s’avère donc primordial d’inspecter le bon état des équipements EPI avant chaque utilisation. Renseignez-vous également sur la signification des codes couleurs des casques de chantier avant de passer commande. À titre d’exemple, les casques blancs sont dédiés aux ingénieurs et aux chefs de chantier. Les casques rouges sont, quant à eux, portés par les responsables HSE tandis que les casques bleus sont destinés aux chefs d’équipe. Les maçons sont reconnaissables par leurs casques jaunes et les chaudronniers par leurs casques de couleur orange.

Portez vos EPI correctement et vérifiez toujours leur ajustement

Pour être efficaces, les équipements individuels de sécurité doivent être correctement ajustés. En cas de danger non contrôlé sur un site industriel, ils représentent en effet le dernier moyen de défense. Attention, l’EPI ne doit pas entraver la liberté de mouvement du travailleur. Il est d’ailleurs préférable de prévoir une formation pratique sur l’ajustement, l’entretien et l’utilisation des équipements de protection individuelle. Ainsi, pour protéger la peau, on retrouve les gants, les combinaisons longues ainsi que les tabliers en latex, en Viton™ ou en Tychem® TK.

Les lunettes de protection, l’écran facial ou encore les lunettes anti-projections liquides se révèlent indispensables pour ceux qui manipulent les produits chimiques. Pour la protection des voies respiratoires, il existe des respirateurs dotés de filtres et de cartouches. Comptez aussi sur les respirateurs autonomes qui émettent de l’air à forte teneur en oxygène. Dans tous les cas, le choix de la protection des voies respiratoires se fera par un professionnel qualifié qui évaluera au préalable la situation du travailleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.