Comment gérer l’ouverture à l’international de son activité ?

Entreprises

Written by:

Le développement d’une entreprise à l’international est un projet de grande envergure. Nombreux sont les enjeux : hausse du chiffre d’affaires, amélioration de la notoriété, positionnement sur des marchés prometteurs, etc. De ce fait, la stratégie doit être effectuée avec rigueur et minutie. Découvrez dans cet article quelques conseils pour bien gérer l’élargissement de votre business dans d’autres pays.

Faites appel à une agence de traduction pour assurer la communication

Sachez que la barrière linguistique fait partie des causes fréquentes de l’échec d’un projet de développement à l’international. Il est donc judicieux de faire appel à une agence de traduction comme Global Lingua Services si vous envisagez de vous développer à l’international.

Les traducteurs professionnels joueront un rôle important dans la communication avec les clients, les prospects et les partenaires internationaux. Ils créeront des contenus multilingues (copywriting, articles de blog, publication sur les réseaux sociaux, vidéos, fiches produits, etc.) en adéquation avec les actualités et la culture des pays étrangers. Les documents juridiques et commerciaux doivent également être traduits pour faciliter et accélérer les procédures administratives auprès des autorités locales.

Pour bien choisir l’agence de traduction qui vous accompagnera dans votre développement à l’international, l’idéal est de vous tourner vers les prestataires qui couvrent une multitude de langues parlées dans le monde ou au moins celles des pays que vous ciblez.

Agence de traduction, communication en entreprise

Analysez la faisabilité de votre projet d’ouverture à l’international

L’analyse de la viabilité du projet est la première chose à faire. Il s’agit ici de savoir si vous êtes en mesure de multiplier vos offres pour répondre à une potentielle hausse des demandes. Votre matériel est-il assez performant pour supporter le double, voire le triple, de votre production actuelle ? Votre personnel pourra-t-il suivre le rythme ? Votre entreprise est-elle assez stable financièrement pour investir dans un tel projet ? Qu’en est-il des procédures administratives obligatoires pour pouvoir exercer votre business dans d’autres pays ?

Savoir prendre les bonnes décisions est une qualité primordiale pour bien gérer un business. Si vous n’avez pas encore les ressources nécessaires, il serait plus sage de reporter le lancement de l’activité à l’international. Même si les résultats de l’analyse ne sont pas concluants, vous disposez désormais d’une mine d’informations importantes concernant les points à améliorer pour réussir un développement à l’international.

Démarquez-vous de la concurrence étrangère

Élargir votre business à l’international signifie également que vous devrez faire face à de nouveaux concurrents. Certains sont présents dans le pays ciblé depuis longtemps et d’autres s’installeront en même temps que vous. Pour que votre projet d’internationalisation n’échoue pas en raison de la concurrence, il faut savoir vous démarquer.

Dans un premier temps, étudiez les habitudes d’achat des consommateurs locaux, ainsi que les offres proposées par les rivaux. L’objectif est d’apporter une plus-value à vos prestations en exploitant les faiblesses des adversaires pour répondre aux demandes non résolues. Ne lésinez pas sur la prospection et la communication pour présenter aux clients potentiels les solutions uniques et innovantes que vous proposez (prix intéressants, produits de qualité, services personnalisés ou autres avantages).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.